Florian Tailpied Stagiaire 2023 Réserve Naturelle Régionale Marais de la Vacherie:

La saison estivale se poursuit alors que le mois de Juillet écoulé aura été chargé en activités sur la réserve : j’ai notamment réalisé l’inventaire de la faune par des pêches dans la majeure partie des canaux de la réserve.

Ces pêches à l’épuisette ont pour objectifs :

  • D’évaluer quelle faune est présente et dans les canaux de la réserve au moment des premières haltes migratoires, c’est-à-dire quelle la ressource en nourriture potentiellement présente pour des espèces telles que la Cigogne noire ou la Spatule blanche.
  • D’évaluer la ressource disponible après une année aussi « dure » que 2022 avec des températures élevées (canicules), des vents importants, un défaut de précipitations qui auront provoqué un assec précoce et durable sur la majeure partie des canaux,
  • De réaliser l’inventaire, de rechercher la présence et l’abondance des espèces

Les premiers résultats obtenus sont très prometteurs :  nous avons pu constater que de la faune aquatique a bien reprit place dans les canaux avec des effectifs énormes pour certaines espèces.

Les espèces les plus abondantes relevées sont :

  • La Gambusie, petit poisson d’eau douce
  • Le Petit Sigara, invertébré de la famille des Corixidae(famille d’insectes hétéroptères strictement aquatiques)
  • L’Ecrevisse de Louisiane (espèce exotique envahissante)

Alors que l’arrivée des premières Cigognes noires est constatée, que des troupes de Spatules blanches sillonnent les fossés, ou encore les rares Ibis falcinelles, nous observons une ressource en faune aquatique importante.

Notons une très forte abondance d’Ecrevisse de Louisiane dans une partie des canaux avec des pêches relevant plus de 10 individus au mètre carré, une nourriture non négligeable pour les premiers grands migrateurs mais probablement néfaste à la faune indigène.

notons que certains canaux accueille de nombreuses épinoches.

Pour finir avec une bonne nouvelle :  nous avons observé la présence de nombreuses grenouilles juvéniles sur la réserve, même après une année de sécheresse dramatiques, elles sont encore présentes !

Nous allons poursuivre les pêches durant le mois d’août en espérant que les canaux contiennent toujours de l’eau, un rapport sera réalisé a la fin de toutes les pêches pour relater les résultats et figureront des analyses pour évaluer l’influence de la gestion hydraulique sur la faune aquatique.

Écrevisse de Louisiane

photo Gilles Galand